Vous aimez chanter dans votre douche ou dans l’auto ? Les mélodies entendues à la radio vous accrochent et vous vous surprenez à les fredonner ?  On vous dit souvent que vous avez une jolie voix et que vous devriez chanter dans une chorale?

 

     

 

Pourquoi attendre plus longtemps avant de  pour réaliser ce projet que vous caressez depuis longtemps?

Chanter dans un choeur, c’est s’offrir un loisir riche de plaisirs, d’expériences, de partage d’émotions, de complicité, de belles rencontres. Partez à la découverte de votre voix tout en appréciant celle des autres, développez votre sens de l’écoute dans une atmosphère de camaraderie et initiez-vous à la lecture de la musique si vous n’en avez aucune notion.

Vous cherchez un choeur parmi les quelque 280 membres de l’Alliance?
Voici quelques critères généraux pour vous orienter dans la recherche du chœur qui répondra à vos aspirations :

  1. Le lieu géographique et son accessibilité par le transport en commun
  2. Le jour des répétitions – en journée ou en soirée
  3. Le niveau du chœur – ses exigences de base
  4. L’audition – comment s’y préparer
  5. La composition d’un chœur – chœur mixte – chœur de femmes – chœur d’hommes
  6. Les exigences personnelles – travail d’apprentissage
  7. Les outils d’apprentissage – fichiers audio et partitions
  8. Les règles de conduite en chorale
  9. L’organisation – la programmation
  10. Le style – musique populaire – musique sacrée et classique – jazz – gospel – style mixte – musique du monde
  11. La cotisation – par session ou annuelle
  12. L’administration d’un chœur

 

Les explications qui suivent sont d’ordre général. Les chœurs sont membres de l’Alliance sur une base volontaire et fonctionnent en toute autonomie.

1. Le lieu géographique

  • La proximité du chœur est un critère à considérer bien que les déplacements sont généralement faciles en soirée même dans les grandes villes.
  • Il faut penser aux conditions hivernales très variables si l’on veut se joindre à un chœur établi à plusieurs kilomètres de son domicile.

2. Le jour des répétitions

  • La majorité des chœurs d’adultes répètent en soirée, une fois par semaine, grosso modo entre 19h et 22h, du lundi au vendredi. Mais il peut y avoir des exceptions. Les chœurs organisent généralement une ou deux journées intensives le week-end afin d’accélérer l’apprentissage et perfectionner l’interprétation des œuvres au programme. Il peut arriver aussi que les chœurs organisent des week-ends intensifs dans un camp musical, une activité très appréciée puisqu’elle permet aussi de tisser des liens entre les choristes.
  • Certains chœurs établis en milieu de travail tiennent leur répétition durant la pause du midi, une fois ou deux par semaine.
  • Certains chœurs tiennent leur répétition durant le jour.

3. Le niveau du chœur

  • Chaque chœur a ses exigences en matière de recrutement de nouveaux choristes.
  • On définit généralement le niveau des chœurs par :
    • chœur de base
    • chœur intermédiaire
    • chœur avancé
  • Les chœurs de base et les chœurs intermédiaires n’exigent généralement pas que les candidats sachent lire la musique, bien qu’une connaissance de base soit souhaitée et encouragée.
  • Le choriste doit avoir au minimum une bonne oreille, c’est-à-dire qu’il doit chanter juste.
  • Dans un chœur de musique populaire, le sens du rythme et la capacité d’exécuter des mouvements rythmés coordonnés avec le groupe sont essentiels.
  • Afin de favoriser l’aisance du choriste sur scène, plusieurs chœurs de musique populaire exigent que les choristes chantent sans cahier de partitions.
  • Les chœurs avancés exigent des choristes une bonne maîtrise de la musique et une lecture aisée des partitions afin d’accéder rapidement à la maîtrise des œuvres au programme.
  • Une formation musicale en chant ou en interprétation est souhaitée, voire exigée.
  • Une expérience d’un certain nombre d’années en chorale est généralement demandée.
  • Le choriste doit pouvoir chanter dans une langue autre que sa langue maternelle.

4. L’audition

  • Il s’agit d’évaluer les capacités vocales et la compétence musicale de la personne :
  • Les critères de base sont : la justesse de la voix, la capacité à reproduire des notes, la tessiture de la voix (pupitre de soprani, d’alti, de ténors ou de basses)
  • À ces critères de base, les chœurs de niveau intermédiaire peuvent demander au candidat d’interpréter un passage d’une œuvre qu’il a préparé, et solfier quelques mesures d’une partition.
  • Les chœurs avancés demandent une excellente lecture à vue des partitions musicales et l’interprétation à chaud d’un extrait d’œuvre musicale.

5. La composition du chœur

  • Un chœur mixte est composé de femmes et d’hommes.
  • Idéalement, le nombre de voix de chaque pupitre est égal, mais dans la réalité, les hommes sont souvent en nombre inférieur dans les chœurs amateurs.

6. Les exigences personnelles

  • Tout choriste doit travailler à la maison afin de parfaire son apprentissage pour être le plus prêt possible à la répétition. Des outils d’apprentissage sont généralement mis à sa disposition.

7. Les règles de conduite

  • Lors des répétitions, le ou la directrice musicale est maître à bord.
  • Le silence est de mise afin de bien saisir les indications et favoriser un climat productif et amical.
  • Les téléphones doivent être fermés ou mis en sourdine durant les répétitions.
  • Le respect du chef et des choristes est essentiel à la vie choral

8. Les outils d’apprentissage

  • Les chœurs de base et les chœurs intermédiaires offrent généralement des fichiers d’apprentissages afin que les choristes puissent apprendre leurs pièces à la maison. Ces fichiers peuvent être gravés sur un disque ou téléchargés sur un appareil de lecture.
    Généralement, ces fichiers comportent la voix de chaque pupitre et un accompagnement musical.

9. L’organisation

  • Les chœurs fonctionnent généralement par session, automne (septembre à décembre), printemps (janvier à juin).
  • Des chœurs d’été de tous les niveaux sont aussi organisés entre juin et septembre.
  • Des chœurs sont parfois formés lors d’événements ou de festivals afin de regrouper un maximum de choristes de tous les horizons. C’est une formidable expérience

10. Le style

  • Chaque chœur définit le style musical qu’il privilégie. Certains chœurs laissent le directeur musical déterminer le programme de la session ou de l’année, d’autres forment un comité musical pour faire des suggestions au directeur musical, et d’autres encore déterminent le programme en collégialité sur la recommandation du directeur musical.
  • Le styles les plus fréquents : musique populaire, musique populaire avec mouvements, jazz, gospel, musique du monde, classique, sacrée, Renaissance, répertoire varié

11. La cotisation

  • Règle générale, les chœurs exigent une cotisation par session ou par année. Le montant est variable, mais le candidat doit s’attendre à payer une centaine de dollars par session.
  • À quoi sert la cotisation ? Elle constitue en quelque sorte le fonds de roulement du chœur pour payer les dépenses courantes, soit le salaire du chef et du pianiste, la location du local de répétition, la préparation des trames sonores pour l’apprentissage, l’achat ou l’impression de partitions, les assurances responsabilité, les cotisations à l’Alliance chorale du Québec et à d’autres organisations s’il y a lieu.  À cela s’ajoutent les dépenses encourues pour l’organisation des spectacles : location de salle, éclairage, enregistrement, préparation d’un programme et son impression ainsi que celle des affiches et des billets, publicité, droits d’auteur s’il y a lieu, production d’arrangements et d’harmonisations pour chœur, cachet des artistes invités et des musiciens, fleurs remises en fin de spectacle, etc.
  • La cotisation ne suffit généralement pas à financer l’organisation des spectacles. À moins que le chœur ne soit subventionné par un organisme ou un mécène, les choristes doivent donc s’attendre à participer au financement des spectacles par la sollicitation de commanditaires suivant une grille de prix établie par le chœur, et la vente de billets de spectacle

12. L’administration des chœurs

  • Les chœurs qui sont incorporés sont gérés par un conseil d’administration qui doit veiller à la bonne marche du chœur et la gestion rigoureuse des fonds. Les administrateurs sont élus pour un mandat de un ou deux ans lors de l’assemblée générale annuelle des membres. Le conseil d’administration doit présenter un bilan financier ainsi qu’un budget annuel, produire un procès-verbal de ses réunions ainsi que de l’assemblée générale annuelle.
  • Certains chœurs sont reconnus comme organisme de charité par le gouvernement fédéral. Ce privilège leur permet d’émettre des reçus lorsqu’ils reçoivent des dons. Les choristes qui font un don reçoivent aussi un reçu qu’ils peuvent inclure dans leur déclaration annuelle de revenus.

 


Vous êtes convaincu.e?

Contactez l'un de nos choeurs membres pour plus d'informations

Carte des membres

ou consultez notre page Recrutement de choristes

Recrutement de choristes