L'Académie Lafontaine : Solidaires pour s'en sortir

Actualités - Image d'intro

"Au bout de deux semaines, la direction a mis sur pied un plan pour faire l’école à distance et c’est là que m’est venu l’idée de faire une composition collective qui permettrait aux jeunes d’exprimer leurs émotions quant à leur nouvelle réalité. "

L'Académie Lafontaine : Solidaires pour s'en sortir 

 

Dans un premier temps, les choristes étaient extrêmement déçus lorsque nous avons appris que nous ne pourrions pas aller en Italie pour participer au concours international de chorale à Vérone. On répétait quand même depuis le début de l’année matin, midi et soir et les élèves ont participé à des pratiques intensives lors des journées pédagogiques. Nous avons donc considéré participer à un concours à Boston pour remplacer l’Italie mais tout a déboulé et il nous a été impossible d’envisager une autre destination.

Je leur ai promis que je n’abandonnerais pas et que je ne les laisserais pas tomber.  Alors je leur ai proposé de présenter un concert à l’école. Malheureusement, le gouvernement a annoncé qu’on ne pouvait pas avoir de rassemblements de plus de 250 personnes, alors le concert est également tombé à l’eau. J’étais triste surtout pour les choristes de 5e secondaire qui en étaient à leur dernier concours et concert.

 L’école a ensuite fermé ses portes et je me suis demandé de quelle façon je pourrais garder contact avec mes élèves. Au bout de deux semaines, la direction a mis sur pied un plan pour faire l’école à distance et c’est là que m’est venu l’idée de faire une composition collective qui permettrait aux jeunes d’exprimer leurs émotions quant à leur nouvelle réalité. 

 

La démarche

 

Chaque choriste devait composer un couplet ou un refrain paroles et musique sur le thème du coronavirus. Les choristes pouvaient travailler en équipe par le biais de l’application Zoom, Google Meet, Facetime, etc. Ensuite, les extraits chantés devaient être déposés sur l’application Showbie, qui est normalement utilisée en classe, afin que je puisse les entendre.

Avec l’aide d’un enseignant de français, j’ai réuni les meilleurs vers et les ai combinés afin de former les couplets et refrains. Concernant l’air de la chanson, nous avons retenu les plus belles mélodies. Il s’est avéré que la mélodie sélectionnée pour le refrain a été composé par deux élèves de 1er secondaire et que la mélodie sélectionnée pour les couplets par deux élèves de 3e secondaire. Nous les avons mis dans la même tonalité et avons ajusté les paroles afin qu’elles respectent le rythme de la musique.

 Ensuite, une choriste qui a fait un enregistrement de la chanson que nous avons déposé sur l’application Classroom afin que tous les choristes puissent l’apprendre. Les choristes devaient ensuite me déposer sur Showbie leurs idées d’harmonies vocales afin qu’on puisse l’interpréter à plusieurs voix.

Nous avons également proposé aux choristes d’accompagner la chanson au ukulélé et à la guitare. Il y a huit élèves qui se sont manifestés et ce sont deux anciens choristes qui étudient la musique au CEGEP Lionel-Groulx qui les ont supervisés dans leur apprentissage de la chanson en ligne pendant deux semaines à raison d’une demi-heure de cours à tous les deux jours.

 Une élève de 5e secondaire a ensuite fait un tutoriel « comment bien se filmer avec son IPad ». Les choristes ont ensuite pu se filmer et faire une vidéo qu’ils nous ont fait parvenir pour le montage final de chorale virtuelle. Nous avons reçu 86 vidéos et ainsi nous avons été en mesure de faire le montage final de la chanson Solidaires pour s’en sortir : https://youtu.be/FWynjQEh51E

-

David LeBlanc
Ensemble vocal de l'Académie Lafontaine

 

 

 

Retour à la liste des nouvelles