Le monde choral bien vivant au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Actualités - Image d'intro

Voici un bref historique de « La Gaillarde », alliance régionale des chorales du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Chibougamau, La Tuque, La Haute-Côte-Nord, La Côte-Nord, Charlevoix et Baie Saint-Paul.

Une photo prise lors du 25e rassemblement de La Gaillarde, le printemps dernier. Le prochain rendez-vous aura lieu en 2021.
Photo courtoisie. 

Le monde choral bien vivant au Saguenay-Lac-Saint-Jean

L’Alliance chorale régionale La Gaillarde vit le jour au milieu des années 60. Elle naquit d’une côte de l’Alliance chorale canadienne au milieu des années 60. Son premier président en fut le talentueux directeur du Chœur du Saguenay, Guy Jauvin. Puis l’Alliance chorale régionale (ARC) a évolué au rythme de l’Alliance chorale canadienne et de l’Alliance chorale québécoise qui vit le jour en mai 1974.

À partir de ce jour, l’ACR. devenait la fille adoptive de l’ACQ et une des cellules principales à l’intérieur de laquelle évoluent les chorales de la région. D’abord baptisée sous le vocable « Alliance des chorales de la région Saguenay-Lac-Saint-Jean-Chibougamau » elle refit un peu son image en 1981 en adoptant le nom de

 « La Gaillarde ». La gaillarde est une plante à fleur jaune et rouge qui déjà caractérise la région Saguenay-Lac-Saint-Jean-Chibougamau, c’est aussi une danse à mouvement vif, qualité qui caractérise bien les gens de la région.

La Gaillarde peut s’enorgueillir d’avoir tenu un des premiers rassemblements pancanadiens. En 1967, des choristes du Manitoba et du Nouveau-Brunswick étaient du nombre des 800 choristes qui ont tenu un rassemblement à Alma dans le cadre des célébrations du centenaire.

En 1980, la régionale était l’hôte d’un rassemblement provincial alors que plusieurs centaines de choristes québécois venaient chanter Noël à Alma .

En plus de participer à quelques ouvertures ou fermetures des Jeux du Québec dans la région, La Gaillarde a participé aux concerts d’ouverture et de fermeture des Jeux du Canada à Chicoutimi en février 1983.

 

Dix-huit chœurs membres

La Gaillarde compte présentement cinq chorales du Lac-Saint-Jean, soit Les Amis d’la chanson de Saint-Félicien, Chorale Aquilon d’Alma, L’Écho des Chutes et Vol-au-Vent de Dolbeau–Mistassini, Les Joyeux Retraités d’Alma; huit chorales du Saguenay dont le Chœur Amadeus, Le Chœur Dal Segno, l’Ensemble Vocal du Fjord, Chœur Prélude, la Chorale du CRDA,  la Société d’art lyrique du Royaume, le Chœur des Rives et la chorale des étudiants de l’UQAC; deux chorales de Chibougamau : Les Voix de la Vallée du Cuivre et Vox Boréales. La Gaillarde a élargi ses horizons par l’adhésion de l’Ensemble vocal Charlevoix, l’Écho des Montagnes de Baie Saint-Paul et de la chorale Gens de Mon Pays de Les Bergeronnes. La Gaillarde compte présentement 18 chœurs membres.

La Gaillarde organise aux deux ans un grand ralliement régional auquel participent en moyenne 200 à 300 choristes. Cet événement suscite beaucoup d’intérêt tant chez les choristes que chez les spectateurs. Les deux derniers sont :

Le 2 avril 2017, 250 choristes se sont réunis pour célébrer le 150e de Ville d’Alma sous le thème « Le Chœur à la Fête ».

Le 31 mars dernier, se tenait à l’hôtel Le Delta de Jonquière, le 25e ralliement des chorales faisant partie de l’association La Gaillarde sous le thème « Chanter encore, chanter toujours! » Deux cents ving-cinq choristes représentant 17 choeurs venant du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Chibougamau-Chapais, la Haute-Côte-Nord et Charlevoix se sont réunis pour présenter un concert, le dimanche après-midi, devant plus de 500 personnes. Quatorze chefs de ces différentes chorales ont dirigé avec brio ce grand chœur. Chantale Gosselin a, pour sa part, animé pour les spectateurs et les choristes un « Cercle de chant » Ce fut un après-midi inoubliable!
 

Réal Marchessault, rédacteur en chef de la Revue Chanter 

 

Retour à la liste des nouvelles